And, Back to Oz!

Publié le par John

Paris - Aéroport CDG – 10h20 local time.

Et voila, exactement 12 mois plus tard, le même trajet débute, la même épopée autour de la terre commence… Plusieurs milliers de kilomètres vont bientôt me séparer de cette ville que je considère comme la maison, Paris. Curieux comme tout cela n’est que relatif… il y a encore 1 an, je me préparais à vivre l’expérience d’une vie, un départ seul, à l’autre bout du monde, sans connaître qui que ce soit ni quoi que ce soit sur l’endroit où j’allais atterrir. Aujourd’hui, les sentiments sont différents. Mélange certes d’excitation teintée d’une pointe de tristesse, d’impatience teintée d’une pointe de mélancolie, je repars. Mais pour, cette fois, une terre connue.

 

Sur ces 6 semaines passées à paris, je ne retiendrais que 2 choses. La première est qu’il fait bon de se sentir et d’être chez soit, la deuxième est que vivre chez sa mère à 27ans, c’est, comment dire, complexe ! ;) Non maman, je ne regrette pas, ce mois et demi passé à la maison m’a fait bien plaisir.

 

Je repars donc pour 5mois et 12 jours, faire le dernier semestre de ce qu’aura été ma vie étudiante en Australie. Haute en couleur je dois dire, exceptionnelle et magique. Ce pays, qu’on appelle également  le « Down Under » réserve bien des surprises, et en général, des bonnes.

 

Un  petit retour en arrière s’impose cela dit, 6 mois que rien n’est paru sur ce blog, pas même un petit billet pour dire que tout va bien ! Il faut dire que pour ça, Facebook est là ! 6 mois plein d’aventures cependant. Chronologiquement et rapidement, ça donne quelque chose comme ça : après le mois passé avec la famille en Juillet, le début du deuxième semestre en Août, un semestre compliqué puisque rempli de cours compliqués mais très enrichissants, un petit saut à la Great Ocean Road entre amis pendant la semaine de break, une vie d’hermite de 3 semaines et demi pour réviser des examens dont les résultats ont été pour moi à la hauteur de mes espérances, et puis enfin, le début de ce qui aura été les plus longues vacances jamais prises, à savoir près de 3 mois et demi !! Puis la visite de PA, la découverte du pays des Kiwis (je n’en ai pas vu un seul d’ailleurs !) la Nouvelle Zélande, le retour à Paris pour Noël, les retrouvailles avec les amis, les sorties, les soirées, les bonnes vieilles engueulades avec la mère… Bref, voila un court mais très réaliste résumé de ce qu’ont été mes 6 derniers mois.

 

Quand on regarde le chemin parcouru pendant ces 12 mois écoulés, on se dit que le temps passe avec une vitesse surprenante. J’ai l’impression que ce même départ n’était qu’hier. Et pourtant… Et la vie continue et chaque jour est une nouvelle aventure. « Le destin est comme le mouvement des particules, imprévisible ». Grand débat d’ailleurs entre Einstein d’un côté et Heisenberg et Bohr d’un autre sur la possibilité de prévoir ou non leurs mouvements et sur le principe d’incertitude … mais là n’est pas la question ! Je me suis souvent demandé si je choisirais de revivre cette expérience unique si on me proposait de revenir 2 ans en arrière, et je ne sais toujours pas quel choix je ferais. Mais je pense que la vie est faite pour prendre des risques, se mettre à l’épreuve et la vivre, et non pas la regarder passer. Grand mot que ce « si » d’ailleurs… Remettre en cause, envisager, imaginer, espérer, il sert à exprimer beaucoup de choses. Sauf que voila, on l’a tous accolé un jour à ce « seulement », cet adverbe inutile qui transforme un mot en une expression merdique et là, par contre, on exprime des regrets, une envie de revenir sur le passé et d’y changer quelque chose. Sauf que ça, on l’a tous compris, ce n’est pas possible. Alors à quoi bon ressasser le passé ? Pas à grand-chose ! Si, à une chose, en tirer les leçons, ne pas refaire les mêmes erreurs, grandir et avancer.

 

Temps d’embarquer, de toute façon je pars en vrille, je reprendrais à Singapour. ;)

 

Singapour, 07h45 local time, 25°C

Quelques 13heures plus tard, 5 films, 2 repas, 2 encas et 1 petit déjeuner et 2 micros siestes de 10minutes à peine chacune, je m’assois sur un siège du Singapore Airport.

Heureusement que la climatisation existe, parce que cette chaleur est étouffante ! 25°C, ce n’est pourtant pas bien méchant mais, alors que le jour vient de se lever, l’humidité ici est telle que dès qu’on met un pied dehors, on commence à transpirer ! Enfin, après ce petit voyage de, je commence à être un peu fatigué. Et j’ai l’impression d’avoir mangé toute la nuit. Ce qui n’est pas vraiment une impression d’ailleurs ! Petite mauvaise compréhension de ma part, je pensais n’avoir que 3heures d’escales en me disant que ce serait vite passé, le temps de descendre, trainailler dans l’aéroport et trouver la prochaine porte d’embarquement, ce serait le début de l’enregistrement ! Mais non, c’est en fait 4h qu’il y a entre les 2 avions. Mais bon, il ne reste plus que 8h et des poussières, ca ira facile !

 

 

jeudi 10 février 2011, 15h29, Eagle Bar, La trobe University.

Et voila, une petite vingtaine d’heures que je suis arrivé, retrouvant tout ce que et tous ceux que j’avais laissés ! On se remet vite au jus !! :D

 

Je vous en dirais plus dès que j’aurais trouvé un endroit pour vivre… :D

 

La bise à tous

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> einstein,Bohr....ce sont des études de physique nucléaire que tu suis en Australie? et quid de Nietzche ou de Kierkegaard?tu les cites dans ton prochain article?bon,en attendant,tu devrais me<br /> ménager parce que si tu continues à me critiquer,jsuis pas sûre de t'accepter à la maison!!!!peut être YAG et moi,on pourrait échanger?ariane contre toi?....bisoux<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Eagle Bar dès l'arrivée.... eh bien!! Tu ne perds pas l'Nord cher ami!! Enjoy :))<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> Quel commentaire ! Toute une philosophie de la vie, c'est Grany qui aurait été heureuse de reconnaître un philosophe en son petit fils !<br /> <br /> Allez Jonat, bon courage et à fin juillet.<br /> <br /> YAG<br /> <br /> <br />
Répondre